Dyslexie 

 

Selon l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) « La dyslexie est un trouble de langage développemental spécifique à la modalité écrite touchant l’identification de mot. »1. 

 

1. Tiré du document : « Avis sur le rôle de l’orthophoniste en langage écrit chez les jeunes » (janvier 2007)

 

Selon le comité de recherche de la Orton Dyslexia Society (1995) « La dyslexie résulte d’un trouble spécifique de langage, d’origine constitutionnelle. Ce trouble se caractérise par des difficultés de décodage et/ou de lecture résultant d’une atteinte de l’une ou des deux voies de lecture. Les difficultés de décodage et/ou de lecture demeurent en deçà de ce qui est attendu pour l’âge… » 2.

 

2. Tiré de la formation de Brigitte Stanké « Dyslexie – Dysorthographie » (octobre 2004)

 

Pour en savoir un peu plus...

 

 

 

Des outils

 

 

Dysorthographie

 

Trouble spécifique et persistant du langage écrit affectant l’apprentissage de l’écriture. Comme pour la dyslexie, les personnes présentant une dysorthographie présentent différentes caractéristiques et différents degrés de sévérité. Certains ont de la difficulté avec les correspondances phonèmes-graphèmes (ils font des erreurs dans les lettres; ils les omettent, les transforment, etc.). D’autres éprouvent une difficulté plus marquée avec l’orthographe. 1.

 

1.Tiré du site internet : http://bribri.ca/conseils.php par Céline de Brito, Les Jeux de Bri-Bri Inc

Trouble du déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

 

Le TDAH est un trouble neurologique. Les personnes qui en sont atteintes éprouvent de la difficulté à contrôler leur comportement et/ou à maintenir leur concentration. Généralement diagnostiqué à l'étape de l'enfance, ce trouble continue très souvent à se manifester à l'âge adulte.

 

http://www.douglas.qc.ca/info/trouble-deficit-attention

 

 

Le docteur Douglas est reconnu pour le TDAH.

 

Trouble primaire du langage (Dysphasie)

 

« Trouble primaire du langage, dans les sphères expressive ou expressive et réceptive, qui s’observe par des atteintes variables affectant le développement de plus d’une composante du langage: phonologie, morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique. »

 

Tiré du Guide et outils cliniques, Trouble primaire de langage (Dysphasie), OOAQ, 2004

 

  « En plus d’une hétérogénéité des manifestations de ce trouble d’un individu à l’autre, la dysphasie se caractérise, chez un même individu, par sa persistance, la variabilité du portrait clinique dans le temps, de même que par une forte probabilité qu’il y ait peu d’évolution sans intervention. »

 

Tiré du Guide et outils cliniques, Trouble primaire de langage (Dysphasie), OOAQ, 2004

 

 

 

Dyscalculie

 

« La dyscalculie est un trouble persistant et spécifique de l’apprentissage du nombre et du calcul qui se caractérise par de grandes difficultés dans le domaine des mathématiques. 

Référence: Site de l’AQETA

 

"Troubles des compétences numériques et des habiletés arithmétiques pour des enfants d’intelligence normale qui ne présentent pas de déficit neurologiques acquis."

 

Référence : Temple 1992

Trouble de l'acquisition de la coordination (Dyspraxie motrice)

 

Trouble du développement neurologique qui affecte la capacité de planifier, d’exécuter et d’automatiser des séquences appropriées de mouvements aboutissant à la réalisation d’un geste pour interagir avec le milieu environnant.

 

Pannetier, 2007

 

Dyspraxie verbale ou orale

 

« La dyspraxie verbale est un trouble qui affecte la prononciation des mots. La dyspraxie n’est pas causée par un problème au niveau de l’exécution des mouvements de la parole (faiblesse ou paralysie des muscles) mais plutôt par un problème au niveau de la programmation de ces mouvements (étape préalable à l’exécution des mouvements). Ce trouble est présent dès la naissance, soit de façon isolée ou en cooccurrence avec d’autres troubles tels la déficience motrice cérébrale ou la dysphasie. »1

 

1.Tiré de Michelle Kalil, La chronique orthophonique (Dyspraxie), commission scolaire de Montréal

 

« Ce trouble atteint la coordination des muscles de la langue, des lèvres, de la mâchoire et du palais qui entre en jeu pour produire la séquence des mouvements articulatoires nécessaires à la transformation des sons en mots. (…) »2 

 

2. Tiré de Dave Ellemberg, La dispraxie : Trouble de coordination, de planification et de production motrice, AQETA, 2006

Trouble du spectre de l'autisme

 

Connu depuis quelques années sous l’appellation générale de troubles envahissants du développement, dont il fait partie, l’autisme devient, avec le DSM-5 une catégorie unique que l’on appelle trouble du spectre de l’autisme (TSA). 

Les symptômes représentent un continuum qui varie de léger à sévère. Le trouble du spectre de l’autisme se caractérise par des altérations significatives dans deux domaines:
     ♦ Déficits persistants au niveau de la communication et de l’interaction sociale;
     ♦ Comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs. 

Les symptômes doivent être présents dans la petite enfance, mais ils peuvent aussi se manifester pleinement avec l’augmentation des demandes sociales. Ils limitent et altèrent le fonctionnement quotidien. Les causes de l’autisme ne font pas encore l’objet d’un consensus au sein de la communauté scientifique. On estime cependant que le taux de prévalence touche 1 % de la population.

 

Référence : http://www.autisme.qc.ca/TSA.html

 

 

 

réf: Catherine Noël, conseillère pédagogique en adaptation scolaire

Johanne Jalbert © 2014, crée avec Wix.com 

  • YouTube Clean
  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now